Loading...

74NO

TANGO NAPOLETANO

 

Roberta Roman, guitare - Sedef Erçetin, violoncelle - Marisa Mercadé, bandonéon

Flavien Soyer, mandoline - Lucariello, voix

⦁⦁⦁

«S’il y a une musique qui transpire le sel de la vie, ses drames les plus intenses et ses plaisirs les plus torrides, c’est bien le tango. Née en Argentine, mais rapidement devenue universelle, cette musique parle à tous ceux qui ont un cœur. Pas étonnant donc qu’elle rassemble par-delà les océans» .

(Jérôme Simonneau)

 

Aux racines du tango

 

Il est bien connu que le tango est né et il a changé au cours du temps grâce à la contribution de différentes influences, de différentes cultures musicales qui ont marqué son chemin.

En Argentine, cela se fait principalement par les flux migratoires en provenance d’Italie.

Entre la fin du XIX et le début du XX siècle du port de Naples, des millions d’immigrés partirent à la recherche d’une nouvelle vie en Amérique du Sud en amenant  avec eux la tradition de la chanson napolitaine, véhicule d’histoire et d’émotions.

Les premiers immigrants arrivent seuls, sans famille. Très nombreux, ils portent avec eux la mélancolie, la nostalgie. Dans cette solitude l’unique moyen de communication était la musique, voix de l’âme.

A travers le «pianino», l’orgue de Barberie, sorte  de  grand carillon à manivelle, ils portèrent pour les ruelles de Buenos Aires les plus belles mélodies parthénopéennes.

Principale source d’inspiration des immigrés Italiens en Argentine (surnommés «Tani» vu la très grande majorité de napolitains parmi eux), la chanson napolitaine a « contaminé » la terre du tango et influencé cette musique naissante.

Depuis le tango ne sera plus le même: la Canzonetta napolitaine se transforma en Tango et le tango absorba la tradition musicale partenopé.

Parmi les nouveaux arrivés, les musiciens et les compositeurs les plus importantes étaient des napolitains: Vicente San Lorenzo, Vicente e Angel Greco, Pascual Romano, Angel Maria e Gerardo Metallo, Ambrosio de Rio, Antonio Albanese, Cesar de Pardo, Santo Discepolo, el Tano Exposito e Antonio Scatasso.

Au début du XX siècle le tango, né initialement comme musique de danse, devenait tango cancion et s’enrichissait de mots d’émotions.

En 1915, c’est le poète napolitain Pascual Contursi, le premier à introduire dans les textes les thèmes de la nostalgie de la patrie, la tristesse de l’amour non partagé, le désir de la rédemption sociale.

 

Attirée depuis toujours par l’histoire de la musique et du passé, Roberta Roman découvre le lien entre ces deux traditions musicales. En fouillant entre partitions anciennes et vieux disques à 78 tours elle redonne vie aux mélodies perdues ou oubliées écrites par les immigrants napolitains en Argentine.

De cette précise reconstitution historique et musicale naît le projet T4N0, dont le noyau est le Roberta Roman Trio, créant un pont idéal entre la musique de Bovio et Discepolo et les textes de Contursi et Gardel.

Quatre cultures se réunissent: Italienne, argentine, turque et française.

Quatre sensibilités musicales qui s’accordent parfaitement avec le chant de la langue napolitaine du rappeur Lucariello (auteur entre autre du générique de la série Gomorra) qui danse avec les instruments acoustiques.

 

Grâce à l’apport moderne et original du rap et de la mandoline, instrument liés à la tradition napolitain et déjà utilisé dans des petites formations de tango à la fin du XIX siècle, Roberta RomanTrio s’enrichit de sonorités actuelles sans perdre le lien avec l’origine du tango.

Le timbre de la mandoline se fond avec la mélancolie du chant du bandonéon.

Aujourd’hui, avec les moyens de communication actuels, aucune migration périlleuse à travers les océans est nécessaire pour diffuser de nouveaux langages musicaux; les routes circulent sur le réseau, sur le web, très vite et les contaminations entre les genres musicaux sont d'actualité.

T4N0 explore de nouvelles voies; une expérimentation courageuse qui est la clé pour comprendre la longévité du tango, capable de changer et de se renouveler au fil du temps sans jamais perdre contact avec ses origines.

Les arrangements du projet T4N0 sont réalisés par Vincent Beer-Demander et Alberto Vingiano.

018 © Roberta-Roman.com

All Rights Reserved

Design: Mauro Morgana

Privacy Policy

Roberta Roman Trio

Trio Contempo

Subscribe Newsletter

ROBERTA ROMAN

BIOGRAPHIE

PRESSE

INFO

ROMAN DE TANGO

ARTISTES

ALBUM

GALERIE